Agence funéraire de Lyon Pompes Funèbres BONNEL

4 agences pour vous servir

Comment se passe un enterrement ?

Comment se passe un enterrement en région lyonnaise ? Nos réponses

L’un de vos proches est en fin de vie ou vient de disparaître et vous souhaitez savoir comment se passe un enterrement afin de vous préparer ?

Les pompes funèbres Bonnel, qui accompagnent les familles endeuillées en région lyonnaise, répondent à vos questions et vous détaillent le déroulement des obsèques – civiles ou religieuses – étape par étape.

La mise en bière : La première étape d’un enterrement

Le jour des obsèques (de 24h à 6 jours après le décès, voir explications ici), les proches se réunissent autour du cercueil pour la mise en bière.

Il s’agit là de la toute première étape dans le déroulement des funérailles et du dernier moment de recueillement autour du défunt à visage découvert.

Souvent, les proches souhaitent déposer une lettre ou un objet personnel symbolique dans le cercueil pour accompagner le disparu dans sa dernière demeure. C’est aussi l’occasion pour les personnes qui n’avaient pas pu se rendre en chambre funéraire plus tôt de voir une dernière fois le défunt.

Si ce moment est difficile et que certains préfèrent garder l’image de la personne telle qu’elle était de son vivant, cette étape délicate permet d’amorcer le travail de deuil et se révèle le plus souvent bénéfique.

Ce moment dure généralement une trentaine de minutes. Le cercueil est ensuite définitivement scellé en présence d’un représentant de la police puis acheminé vers le lieu de cérémonie ou jusqu’au cimetière. Les pompes funèbres peuvent engager des porteurs, mais des proches peuvent également se porter volontaires pour porter le cercueil jusqu’au corbillard.

Funérailles laïques ou chrétiennes : la cérémonie d’adieu

Dans le cas d’obsèques laïques ou chrétiennes, une cérémonie d’hommage suit le plus souvent la mise en bière et la levée du corps.

La cérémonie civile pourra se dérouler dans la salle dédiée du funérarium. Une cérémonie religieuse pourra être organisée au sein d’une église rattachée à la commune d’inhumation du défunt. Si ce dernier faisait partie d’une paroisse, c’est généralement ce lieu qui sera privilégié pour l’hommage.

Le cercueil est amené à l’avant de la salle par les porteurs. Le maître de cérémonie ou l’officiant religieux ouvre et dirige ensuite la cérémonie.

Le déroulement d’une cérémonie d’adieu laïque se fera en fonction des dernières volontés du défunt s’il en a laissées et de ses proches, guidés par le maître de cérémonie en amont. Le plus souvent, plusieurs proches se succèdent pour prendre la parole et évoquer la vie du défunt, des photos ou vidéos sont diffusées, et des musiques que le disparu appréciait sont diffusées ou éventuellement interprétées par des proches. La lecture de textes et poèmes est également assez répandue.

La cérémonie religieuse est quant à elle codifiée et structurée autour des rites du culte du défunt. Elle est le plus souvent centrée autour de la lecture de prières et textes religieux. Les proches peuvent là encore prendre la parole. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici.

Dans les deux cas, la cérémonie se conclut sur la procession des proches qui défilent devant le cercueil et présentent leurs condoléances à la famille proche (conjoint et enfants, parents) avant de sortir de la salle pour rejoindre le cimetière.

cercueil blanc emmené par des porteurs funérailles

L’inhumation : le dernier adieu

L’inhumation est l’ultime étape des obsèques.

A la sortie de la cérémonie – ou à l’issue de la mise en bière pour des funérailles musulmanes ou hébraïques – la procession funéraire amène le cercueil jusqu’au cimetière.

Les proches se retrouvent devant l’entrée principale. L’officiant guide le cortège jusqu’à la sépulture pour la mise en terre du cercueil.

Pour un enterrement religieux, le déroulement dépendra du culte du défunt. Psaumes ou prières sont généralement lues.

Le maître de cérémonie laïc prononcera un dernier hommage avant que le cercueil ne descende dans le caveau. Les proches peuvent ensuite jeter une poignée de terre ou une fleur sur la tombe, qui ne sera recouverte qu’après le départ des proches.

A l’issue de cet ultime adieu, les proches se réunissent souvent chez la famille endeuillée (ou bien dans un restaurant ou un autre lieu) pour lui apporter leur soutien et célébrer la vie du disparu. Ce moment privé n’est pas géré par les pompes funèbres, mais permet à l’entourage de se retrouver en dehors du cérémonial des funérailles.

Les pompes funèbres Bonnel interviennent à Lyon et dans la première couronne de la métropole : Bron, Vénissieux, Meyzieu, Oullins, Miribel… Nous sommes joignables au 04 78 93 93 00 24h/24 7j/7.

Comments are closed here.

Pompes funèbres Lyon Bonnel
Pompes Funèbres lyonnaises

Bénéficiez d'un accompagnement sur mesure.

Contactez-nous au : 04 78 93 93 00